Avdat, cité Nabatéenne dans le Néguev

par Richard Benishai | Articles

Situation géographique

La cité d’Avdat fut bâtie à un emplacement qui est encore aujourd’hui le point de convergence de nombreuses caravanes qui traversent le désert du Néguev. La création d’Avdat remonte au 1er siècle avant notre ère. Un complexe de bâtiments cultuels et publics, visibles de loin, servait de point de repère aux caravaniers.


Figure 1 : Emplacement du site d’Avdat sur la carte

Survey of Israel

Ce sont les Nabatéens (1) qui sont à l’origine d’Avdat. Ils firent de cette ville un lieu de repos propice à la récupération des voyageurs fatigués. La cité possède un système de canalisations évolué destiné à rassembler et conserver les maigres réserves d’eau fournies par les pluies occasionnelles.

Avdat, haut-lieu d’énergie

Incité par un ami, j’ai entrepris de rechercher ce qui me semblait être un haut-lieu d’énergie. A partir de mon domicile, j’ai vérifié le site en utilisant une photo aérienne (CF Figure 2).

Figure 2 : Etude préliminaire du site

En utilisant mon pendule, j’ai trouvé la présence d’une faille (F1) et d’un courant d’eau souterrain (W2) passant exactement sous le milieu du site. J’ai découvert aussi un autre courant d’eau (W1) traversant la partie antérieure du site et l’église dans la partie Nord.¨Pendant que je cherchais des cheminées cosmo-telluriques (2), je pus localiser 3 de ces phénomènes énergétiques (C1-C3). Deux lignes d’énergie connectaient les cheminées C3 vers C1 et vers C2. Chaque ligne faisait entre 1.30 to 1.60 m de large, chacune ayant un niveau d’énergie de l’ordre de 1,2 million d’unités Bovis.

Nous avions alors suffisamment d’éléments pour justifier un long voyage à destination d’Avdat, qui se trouve à plus de 2 heures de mon domicile.

Le premier voyage

Le 17 mai, je me rendis à Avdat, espérant avoir l’aide de mon fils. Tal, qui étudiait à ce moment-là dans un école proche d’Avdat (le collège Midreshet Ben Gurion ), se trouvait à quelques minutes au Nord de ma destination. Malheureusement, ce jour-là, Tal faisait une randonnée dans les environs. Alors, seul, j’ai pris la route. C’était un jour de grande chaleur, je brûlais littéralement sous un soleil de plomb. Il n’y avait pas la moindre humidité, ce qui rendait cette chaleur néanmoins agréable.

Nota : tout au long de cet article, plusieurs termes utilisés pourraient sembler nouveaux ou bien étranges pour le lecteur. Afin d’obtenir plus de détails sur la signification ou la définition des paramètres utilisés pour caractériser les singularités que je mentionne, reportez-vous à l’article concernant les Paramètres d’énergie.

J’ai commencé par rechercher la première cheminée (C3 dans la Figure 2). Cette cheminée cosmo-tellurique était située exactement en face de l’ancien pressoir à vin ( CF Figure 3). Dans la Figure 3, le centre de la cheminée est indiqué en couleur rouge. Les limites périphériques de la cheminée y sont également tracées.

Figure 3 : Emplacement de la cheminée C3 devant le pressoir à vin

Emplacement C3
Type d’entité : cheminée
Niveau d’énergie : 2 millions Bovis
Vibration couleur : blanc
Plan : divin (43)
Temps d’activité (montée/descente) : 2 min. 10 s
Temps de repos : 50 secondes
Taille : 4 m de diamètre

A partir de cet emplacement, j’ai commencé à rechercher les liens d’énergie entre les 2 autres cheminées (C1 and C2). Les liens entre les deux autres cheminées furent localisés. Celui qui se trouvait de C3 à C2 faisait effectivement 1,60 m de large, avec un niveau d’énergie de 1,2 million d’unités Bovis. Le second lien d’énergie de C3 à C1 avait 1,35 m de large, avec un niveau similaire à 1,2 million d’unités Bovis. J’ai ensuite vérifié les deux autres cheminées ; vous trouverez ci-dessous les résultats de ces mesures. La cheminée cosmo-tellurique à l’emplacement C2 était sur le bord même de la falaise. Le centre de C2 est indiqué en rouge, avec son périmètre visualisé en couleur jaune sur la photo. Il n’est pas surprenant de constater que la surface soit de forme elliptique, comme j’avais pu le découvrir lors de l’étude des cheminées du Mont Tabor, ainsi qu’à d’autres endroits. Ce qui est vraiment intéressant au sujet de l’emplacement de cette cheminée est sa proximité immédiate avec le bord de la falaise.

Emplacement C2
Type d’entité : cheminée
Niveau d’énergie : 2,2 millions Bovis
Vibration couleur : blanc
Plan : divin (46)
Temps d’activité (montée/descente) : 60 secondes
Temps de repos : 35 s
Taille : 2,60 m de diamètre

Figure 4 : Emplacement de la cheminée C2

La troisième cheminée C1 détectée, se trouvait directement à l’opposé de C3. Voir Figure 5.

Emplacement C1
Type d’entité : cheminée
Niveau d’énergie : 1,7 million Bovis
Vibration couleur : ultra violet
Plan : spirituel (42)
Temps d’activité (montée/descente) : 50 secondes
Temps de repos : 45 s
Taille : 2,30 m de diamètre

Figure 5 : Emplacement de la cheminée C1

Le channeling

Après ma première visite à Avdat, j’ai demandé à mon ami et collègue Géèma (il s’agit de son nom de « channeling ») de me donner des indications quant à cet endroit, et le travail que j’avais réalisé jusque là. Pour mémoire, Géèma, qui exerce également en tant que géobiologue, possède une faculté spéciale : celle de voir l’invisible à l’oeil nu. Voici une transcription partielle de son message au sujet d’Avdat :

« En des temps très anciens, les hommes communiquaient entre eux en accomplissant de longs voyages à pied, ou avec l’aide d’animaux. Souvent, il fallait plus de dix jours pour arriver à un endroit où hommes, femmes et enfants pourraient se reposer, reprendre des forces, régénérer leurs cellules deshydratées, manger et dormir. A cette fin, ils ont créé cette étape [Avdat], où ils pourraient se régénérer, avant de reprendre encore une fois leur chemin. Ils pouvaient voyager parfois avec toute leur famille et ne revenir que plusieurs années plus tard. En utilisant leurs pouvoirs psychiques et la force de leur esprit, ils ont conçu ce site en le dotant de hautes vibrations, non seulement pour récupérer physiquement, mais aussi pour se connecter avec leur Moi Supérieur. Pendant leur longue nuit de sommeil, ils trouvaient la solution à leurs problèmes en étant dans des plans différents (d’autres mondes).

Ainsi, à des périodes très régulières, des formes de pensée oecuméniques pouvaient naître, résultant de la réunion de toutes les croyances et religions à cet endroit. L’idée principale est de se connecter à l’Etre Suprême qui se trouve en chacun de nous.

Ce que vous mesurez aujourd’hui est la mémoire qui reste dans la terre et les rochers des évènements du passé. Ce triangle [C1, C2 et C3] est une zone de guérison, pour ceux qui souffrent d’une faiblesse généralisée et d’une mauvaise santé. Ceux-là même doivent venir ici. Vous serez alors surpris de la vitesse avec laquelle ils pourront retrouver leurs forces.

Il serait plutôt sage de créer à cet endroit une infrastructure qui permette à certaines personnes de pouvoir dormir ici, car le travail de régénération se produit pendant la nuit. Avdat fait partie des 18 hauts-lieux d’énergie. Chaque endroit possède des fonctions spécifiques de guérison. A travers vos écrits et votre quête, cet endroit va s’ouvrir. Définissez et marquez les emplacements exacts dans votre article. Votre idée sera saisie par quelqu’un qui mettra en place cette infrastructure. »

Second voyage

Sur la base des informations obtenues via channeling, je suis retourné à Avdat le 14 Juin et cette fois-ci en compagnie de mon fils Tal. Nous étions en train de chercher les emplacements exacts des 3 premières cheminées, pour pouvoir les localiser sur une carte, en accord avec les instructions que j’avais reçues par channeling. Alors j’ai trouvé les 3 cheminées et nous avons pris ensemble les mesures de distance sur le terrain.

A ce moment-là, mon fils me dit : « Pourquoi ne cherches-tu pas d’autres cheminées ? ».
Je le fis, et j’en trouvai 3 autres. Le réseau complet de cheminées est détaillé sur la Figure 6. Pour plus de clarté, les 3 premières cheminées ont été renommées en CCT (cheminées cosmo-telluriques). Les emplacements exacts sont définis par des dessins détaillés et des mesures de longueur sur les images ci-dessous (Figures 7 à 11).

Plan du réseau des cheminées

Figure 6 : Plan du réseau des cheminées

Voici les détails concernant chacune des cheminées cosmo-telluriques :

Cheminée Niveau énergie (Bovis) Taille (m) Avant
CCT1 2 000 000 4,0 dia. C3
CCT2 540 000 2 x 1,25
CCT3 580 000 2,60 dia.
CCT4 1 700 000 2,30 dia. C1
CCT5 2 200 000 2,60 dia. C2
CCT6 600 000 2,30 dia.

 

Figure 7 : Emplacement de la cheminée CCT2

 

Figure 8 : Emplacement de la cheminée CCT3

 

Figure 9 : Emplacement de la cheminée CCT4

 

Figure 10 : Emplacement de la cheminée CCT5

 

Figure 11 : Emplacement de la cheminée CCT6

 

Autres découvertes géobiologiques

J’ai vérifié un certain nombre d’autres éléments en relation avec la géobiologie, tels que failles, courants d’eau souterrains et réseaux électro-magnétiques. Les lignes Hartmann et Curry forment un réseau électromagnétique global, orienté en ce qui concerne le réseau Hartmann Nord-Sud/Est-Ouest. Le réseau Curry est en diagonale de 45 degrés (NW/SE et NE/SW) par rapport au réseau Hartmann. Un graphique d’ensemble de toute la zone est fourni en Figure 12.

Figure 12 : Vue d’ensemble d’Avdat

Entrée principale

A l’entrée principale du site (CF Figure 13), se trouvait un certain nombre de lignes électromagnétiques. Etant donné que tout le bâtiment a été construit selon un angle de 45° nord-est, les lignes qui passent sous l’entrée principale appartiennent au réseau Curry. Ces lignes, telles qu’elles sont visibles dans la Figure 14, ont été créées par les bâtisseurs. Ceux-ci ont utilisé un processus mental appelé « démultiplication » des lignes, où une partie des lignes nouvellement créées sont positives – habituellement à l’intérieur du bâtiment – et les autres négatives – à proximité de l’enceinte extérieur du bâtiment.

Cette disposition, qui est utilisée dans les églises et cathédrales anciennes, permet de « nettoyer » les énergies de chaque personne au moment où celle-ci franchit le seuil de l’entrée. Ainsi, les voyageurs venant de toutes parts et portant sur eux leurs énergies négatives (et/ou positives), s’en trouvaient lavés et débarrassés avant de pénétrer dans le site d’Avdat.

Simultanément, un courant d’eau souterrain passe à travers l’entrée principale. Il est intéressant de noter que la largeur du courant est exactement celle de la porte d’entrée. Cela nous indique que pendant plus de 2000 ans, le courant n’a pas changé de direction, bien qu’il n’y ait plus depuis longtemps d’eau ici. En effet, ce que j’ai mesuré est bien la mémoire de l’eau.

Une autre entrée, à proximité de l’entrée principale, est celle qui va vers la place de l’église (CF Figure 15). Cette entrée possède aussi un courant d’eau souterrain (W2) et une faille (F1) dans son sous-sol, combinaison d’éléments qui traversent le site dans toute sa longueur (CF Figure 2). En se trouvant à la verticale du courant d’énergie, le niveau est de 220 000 unités Bovis. La direction de l’écoulement de l’eau était de la partie postérieure à la partie antérieure du site. La faille a une largeur de 50 cm et par elle-même transporte une énergie de 60 000 unités Bovis. Ces particularités géobiologiques se retrouvent dans des constructions plus ou moins anciennes à différents endroits. Par exemple, en Egypte, le Temple de Louxor fut construit selon un angle qui correspond précisément à la faille souterraine qui traverse la totalité du site. Il en est de même pour la Cathédrale Notre-Dame de Paris dont la construction épouse le tracé d’une faille souterraine. Ainsi, le plan des deux bâtiments est légèrement infléchi. Les entrées de Louxor ont aussi la même largeur que la largeur des courants d’eau souterrains. Pour plus d’informations concernant les anciennes méthodes de construction, consultez l’article au sujet de l’Architecture invisible.

L’église Saint Théodore

Il s’agit de l’église du Sud, construite au V ème siècle (Figure 16). Avdat possède les ruines d’une autre église, appelée l’église du Nord, que je n’ai malheureusement pas eu le temps d’analyser et d’étudier. L’église du Sud est dédiée à Saint Théodore, martyr grec du IV ème siècle. Le plan de cette église présente deux rangées de colonnes qui sont positionnées sur des lignes Curry et Hartmann, comme nous pouvons le constater dans des églises plus récentes. Cela nous prouve que les hommes de cette époque étaient déjà conscients de l’existence des énergies souterraines, des réseaux électro-magnétiques, et qu’ils savaient les utiliser à leur avantage. Les niveaux d’énergie mesurés à l’emplacement de l’autel sont de l’ordre de 430 000 unités Bovis. Ce niveau est certainement induit par la présence du lien d’énergie se trouvant entre les cheminées CCT1 (pressoir à vins) et CCT6.

Figure 13 : Vue de la vallée à partir de l’entrée principale

 

Figure 14 : Démultiplication des lignes à l’entrée principale

 

Entrée de la place (Enceinte sacrée)

Figure 15 : Entrée de la place (Enceinte sacrée)

 

Vue de face de l'église Saint Théodore

Figure 16 : Vue de face de l’église Saint Théodore

(1) Nabatéens – Peuple Sémite qui habitait dans le désert du Néguev et l’ancienne Edom en Cisjordanie, du III ème siècle avant Jésus-Christ au VII ème siècle de notre ère. Au commencement nomades, ils devinrent ensuite marchands et conduirent les caravanes le long de la Route des Epices (ancienne route des caravanes de commerçants apportant les épices de la péninsule d’Arabie vers les rivages de la Méditerranée). Ils fondèrent six métropoles dans le Néguev, sans laisser de traces écrites. Les auteurs Latins et Grecs mentionnent leur existence. < < retour

(2) Cheminées – De telles entités sont fréquentes à la surface de notre planète. Ce sont des entités du plan éthérique, existant à une profondeur comprise entre 70 et 200 m. Sur le plan astral, les CCT (cheminées cosmo-telluriques) prennent part au nettoyage de la noosphere ; elles possèdent une conscience collective pour communiquer entre elles et avec les êtres humains. Les lieux positifs attirent les cheminées positives et inversement. L’énergie d’une CCT suit un cycle régulier avec un temps de montée, un temps de latence et un temps de descente. Elles sont un échange d’énergie entre la Terre et le Ciel. Certaines sont négatives, d’autres sont positives < < retour