Le kibboutz où les gens vivent très longtemps

par Richard Benishai | Articles

Résumé

Le kibboutz Nir-David (Tel Amal) fondé en 1936, est situé dans la vallée Bet-Shean, avec les falaises raides du Mont Gilboa au sud, Nazareth et le Mont Tabor vers l’ouest. Le revenu principal du kibboutz vient des ses étangs de poissons, de récoltes agricoles, de ses vergers, d’élevages de dindes, ainsi que des produits industriels de son usine de papier copie auto-adhésif. Une usine de pièces détachées métalliques pour les véhicules et les outils agricoles s’y trouve également.

Premier contact avec Nir David

Pendant l’un de mes voyages en Côte d’Ivoire, un journaliste d’un quotidien local Israélien (Maariv) m’a appelé à Abidjan. Apparemment, Yaël Berkovich, une de mes anciens élèves et membre du kibboutz Nir David, avait mentionné mon nom au journaliste. Il m’a demandé pourquoi les gens vivent tellement longtemps à Nir David. Il se trouve qu’un grand pourcentage de seniors atteignent l’âge de 90 à 100 ans. Ma réponse immédiate : « Il est possible que le kibboutz ait été construit à la verticale d’un endroit dépourvu de courants d’eau souterrains« .

Selon mes connaissances et mon expérience personnelle, la cause principale de nos problèmes de santé est l’influence négative des courants souterrains, en rapport avec l’émission de rayons gamma. Le journaliste a écrit un long article qu’il a intitulé : « Les kibboutz où les gens ne meurent pas« .

Dès mon retour en l’Israël, j’ai procédé à une analyse du kibboutz à distance – depuis ma maison à Kfar Saba – à partir d’une photo aérienne provenant du site Internet Digital Globe.

Enquête préliminaire

Comme je le fais habituellement pour des maisons, j’ai examiné quelques paramètres d’énergie pour vérifier le kibboutz dans sa globalité. Au sujet de la signification et de la définition de ces paramètres, référez-vous à l’article :Paramètres d’énergie.

Niveau de vibration25 kB (25 000 unités de Bovis). Ce niveau est comparable au taux vibratoire d’une maison ou d’une propriété une fois qu’un blocage énergique des courants souterrains a été fait. Ainsi, cela pourrait signifier qu’il n’y existerait aucun courant d’eau sous le kibboutz ?

Champ magnétique90 %. Presque parfait ! En corrélation avec le niveau vibratoire. C’est également la valeur généralement mesurée après que les effets négatifs des courants souterrains aient été mentalement bloqués.

Vibration couleurBleu. Encore, la phase de l’énergie est magnétique et de couleur bleue. C’est une valeur que j’obtiens après avoir neutralisé les courants souterrains. Encore un paramètre qui renforce l’idée de base sur l’absence de courants d’eau souterrains. Habituellement, en travaillant sur une maison ou un bureau, la vibration de couleur au départ est toujours en « phase électrique » (effets négatifs). Cette phase est seulement convertie en « phase magnétique » une fois l’énergie négative des courants supprimée.

Rapport cosmique/tellurique10/10. C’est le rapport de l’énergie provenant de l’espace cosmique et de la Terre. Ce rapport doit toujours être équilibré, tel que 4/4, 11/11, etc.…; un courant souterrain en perturbe l’équilibre (3/6, 6/11, etc.…).

Pourcentage d’énergie négative dû aux courants souterrains : 0%.

Chaque paramètre est coordonné dans l’ensemble. Les valeurs parlent d’elles-mêmes : il n’existe sans doute aucun courant souterrain sous le kibboutz Nir-David.

Pas exactement!

Ceci est contre toute logique, puisque les courants souterrains existent partout sur la planète, même sous des déserts. A Nir David il y a des courants d’eau souterrains, mais il y a également d’autres éléments qui viennent contrecarrer leurs effets négatifs !

Analyse détaillée

Toujours à partir de mon appartement à Kfar Saba, j’ai continué mes recherches pour trouver des cheminées cosmo-telluriques. Sur l’image aérienne que j’avais téléchargée depuis Internet, j’en ai trouvé 3. Elles sont indiquées par des points blancs sur la Figure 1. Ces cheminées sont des entités sur le plan éthérique, et elles existent à une profondeur de 70 à 200 m (voir le schéma 2). Sur le plan astral, les cheminées participent au nettoyage de la noosphere (1); elles possèdent une conscience collective pour communiquer non seulement entre elles, mais aussi avec l’homme. Les points géographiques positifs attirent les cheminées positives et vice-versa.

L’énergie dans une cheminée monte, s’arrête et puis tombe. Ainsi, un échange d’énergie se produit entre la Terre et les cieux. De telles entités se rencontrent fréquemment dans la nature. Certaines sont négatives, d’autres sont positives.

Au kibboutz Nir-David, ces cheminées sont positives, et très positives. Leurs paramètres, mesurés à distance, sont ainsi donnés dans le tableau 1, tels que valeur d’énergie (Bovis), temps de montée, période de repos et temps de descente.

Figure 1 : Vue aérienne de Nir David

Tableau 1 : Paramètres pour les cheminées

Référence Cheminée Niveau énergie (Bovis) Temps de montée (secondes) Période de repos (secondes) Temps de descente (secondes)
A 400 000 70 30 70
B 480 000 50 40 50
C 600 000 48 15 48

Figure 2 : Représentation d’une cheminée
(remerciements à S. Cardinaux)

Une découverte intéressante

En examinant les différents repères de ces cheminées sur la carte, nous apercevons une forme triangulaire. La dimension entre chaque point est approximative et est indiquée en cm.

A à B = 9.0
B à C = 10.5
C à A = 14.2

Les rapports entre ces dimensions sont :

10.5/9.0 = 1.166
14.2/10.5 = 1.35
14.2/9/0 = 1.577

En comparant ces valeurs aux rapports connus des notes musicales, nous obtenons les valeurs suivantes :

Re = 9/8 = 1.125 (chiffre obtenu: 1.166)
Fa = 4/3 = 1.333 (chiffre obtenu: 1.35)
Sol = 3/2 = 1.5 = (chiffre obtenu: 1.577)

Le voyage à Nir David

Le 25 juin 2008, je suis allé sur les lieux du kibboutz avec mon ami, qui fait du « channeling » spontanément de façon éveillée. Géèma (il s’agit de son nom de « Channel ») est également géobiologue. Il a la capacité spéciale de voir l’invisible à l’œil nu. Nous sommes arrivés au kibboutz et avons rencontré Yaelle Berkovich, à sa clinique. La nuit avant le voyage, j’avais vérifié le plan sur lequel j’avais travaillé et j’ai trouvé un vortex. Cette singularité possède des ressemblances avec une cheminée cosmo-tellurique (CCT), mais présente deux spirales, l’une étant positive et l’autre négative (voir Figure 4). Sur la Figure 1, les deux spirales sont nommées V1 et V2.

En même temps, j’ai examiné le point médian entre les 3 cheminées (A, B et C), sans faire aucune mesure. Après ma visite au kibboutz, j’ai constaté que ce point médian est également une cheminée avec un niveau d’énergie très élevé (4.5 millions de Bovis). Yaelle, Géèma et moi sommes allés aux divers endroits qui sont indiqués sur la Figure 1, pour valider, mesurer et prendre des photos, qui sont montrées à la fin de cet article.

Voici les résultats de notre recherche :

Les 3 cheminées

Référez-vous à la Figure 3 pour la disposition et les particularités de ces cheminées. Elles sont marquées A, B et C, et sont distribuées sous forme de triangle. Dans ce schéma, vous verrez leur niveau d’énergie (en unités Bovis) et leur taille. Au centre exact de la configuration, se trouve une quatrième cheminée, que j’ai localisé par intuition. En effet, celle-ci concentre l’énergie de chacune des trois et communique également avec Kursi, près du Kinnereth.
Pour des détails sur Kursi, référez-vous à l’article : Kursi : découvertes extraordinaires

Le lien de communication vers Kursi et les paramètres de ce lien sont montrés dans la Figure 3.

Un vortex !

Tout en regardant sur l’image aérienne (Figure 1), j’ai recherché des vortex. Les vortex sont également des entités dont l’aspect éthérique est celui de deux spirales reliées. Elles fonctionnent toujours par paire et transfèrent l’énergie à partir d’un point à l’autre, par l’intermédiaire d’un lien énergique. Une vue d’une spirale est montrée sur le schéma 5.

En effet, un vortex existe, dont les deux spirales sont montrées sur le schéma 1, libellées V1 et V2. Le trait épais reliant les deux extrémités, est le lien dans ce vortex.

Voici les détails sur le vortex :

V1 – Spirale négativeTaille : 4 m de diamètre
Taux vibratoire : (-) 2.5 MB
Hauteur: 170 m
Profondeur : 200 m
V2 – Spirale positive Hauteur : 5.7 x 5 m
Taux vibratoire : (+) 2.7 million B
Hauteur : 150 m
Profondeur : 190 m
Synchronisation:Temps de montée : 50 s
Temps de repos : 40 s
Temps de chute : 1 mn.

Figure 3 : Disposition des cheminées

Le schéma 4 : Représentation d’un vortex
(remerciements à S. Cardinaux)

Le schéma 5 : Spirale d’un vortex (remerciements à S. Cardinaux)

Conclusions

Le niveau d’énergie très élevé au kibboutz Nir David, dépasse apparemment n’importe quelle négativité existante provoquée par de l’eau souterraine ou des failles. L’emplacement de certains bâtiments et maisons construits sur ou près des liens énergiques des cheminées et du vortex, explique la longue vie de certains des habitants. La force moyenne pour des maisons situées au sud du fleuve est environ 35.000 Bovis, ce qui est élevé pour une maison. Ceux du côté nord ont en moyenne 25.000 Bovis. Dans les deux cas, le niveau est tout à fait élevé.

En particulier, le centre pour personnes âgées a été établi exactement sur l’une des cheminées, fournissant de ce fait une enveloppe protectrice pour les occupants, leur permettant de prolonger leur vie de manière significative.

La signification de cet emplacement

Mon ami Géèma a réalisé une communication avec sa source (channeling). Voici la transcription de son travail :

« Vous avez devant vous une vue aérienne [le schéma 1] de cet emplacement magique appelé Nir David. Cet emplacement est magique parce qu’il est symbolisé par l’infini. Si vous reliez les points [du schéma 1], vous obtiendrez un symbole lui-même, très connu [voir le schéma 6]. Lorsque la disposition ressemblera à un symbole pur d’infini(), la plénitude de cet emplacement sera atteinte.

Figure 6 : Le symbole d’infini

Dans la situation actuelle, les gens ont une durée de vie hors du commun, mais leur santé est parfois problématique. Quand le symbole sera parfait, à travers l’équilibre des énergies, vous atteindrez la vieillesse en pleine santé, un arrêt complet au vieillissement. Vous aurez atteint un niveau où vous cesserez de vieillir.

Il est maintenant nécessaire de faire le lien avec un endroit voisin : Kursi. Kursi est relié à Nir David par un lien énergique et vos amis Lémuriens font ce qu’ils peuvent pour vous aider. »

Le 5 juillet 2008 – basé sur ces informations, j’ai activé mentalement le lien existant entre Nir David et Kursi. Il est passé à 1.1 MB (500 kB à l’origine). Le centre de chacune des 3 cheminées a augmenté jusqu’à 9 MB (4.5 mB à l’origine). A propos, ce niveau est légèrement plus élevé que celui mesuré à Kursi (8 mB).

Photographes des cheminées et vortex

Voici la position de la cheminée C.

Voici la cheminée A (voir schéma 1). Les ellipses blanches déterminent les dimensions de la cheminée.Yael Berkovich est au centre.

La cheminée B est située dans le centre pour personnes âgées. Les deux ellipses déterminent l’emplacement de la cheminée. Toutes les pièces voisines ont un taux vibratoire très élevé.

La position de la spirale positive du vortex V2, est situé sous le poteau, sur l’herbe..
. Les limites de la spirale négative du vortex V1 sont indiquées par les objets placés sur l’herbe. Il faut noter que l’herbe ne pousse pas ici, due à la haute négativité de l’endroit

Noosphère (1) : Selon la pensée de Vladimir Vernadsky et de Teilhard de Chardin, la noosphère peut être expliquée en tant que « sphère de la pensée humaine »; étant dérivé du grec νούς  (Noos)  » traduit par « la pensée», + σφαίρα (sfaira) traduit par « sphère », comme dans « atmosphère » et « biosphère ». Dans la théorie originale de Vernadsky, le noosphère est la troisième phase dans la succession du développement de la Terre, après géosphère (matière inanimée) et la biosphère (la vie biologique). Comme l’apparition de la vie a fondamentalement transformé le géosphère, l’apparition de la connaissance humaine a fondamentalement transformé la biosphère. Contrairement aux conceptions des théoriciens de Gaia, ou aux instigateurs de Cyberspace, le noosphère de Vernadsky émerge au point où l’humanité, par la maîtrise des processus nucléaires, commence à créer des ressources par la transmutation des éléments. < < Retour